La flore sous-marine

Le Lithophyllum

Le lithophyllum est une algue rouge dont le thalle forme un coussinet blanc violacé à vert pâle, de forme hémisphérique, de 5 à 10 cm de diamètre, très fortement imprégné de calcaire, soudé aux rochers et dont la surface est parcourue de pointes ou de crêtes cassantes.
Elle se fixe sur les tombants à la limite de la surface de l’eau, profitant ainsi de l’air, du soleil et de l’eau dont elle a besoin.
Plusieurs individus peuvent confluer et donner naissance à un encorbellement ou « trottoir » de plusieurs centimètres de large pouvant supporter le poids d’un homme sans se rompre.
C’est une algue protégée car sa présence est signe de bonne santé de l’eau à l’endroit où elle est implantée.

La Posidonie

De la famille des zosteracées, la posidonie est une phanérogame marine, autrement dit une plante à fleurs (ce n’est pas une algue) descendant d’un ancêtre terrestre qui devait ressembler aux joncs et retournée à la mer il y a 120 millions d’années.
La posidonie est une herbe composée de racines, d’un rhizome et de faisceaux de feuilles. Les feuilles de posidonies mesurent environ 20 à 80 cm de longueur pour une largeur voisine de 1 cm. Groupées par 4 ou 8, les feuilles forment des faisceaux.
L’espèce Posidonia oceanica ne se rencontre qu’en Méditerranée.
La floraison, relativement rare et peu spectaculaire, se produit à l’automne et donne des fruits appelés « olives de mer » qui, après s’être détachés de la plante flottent et s’échouent sur les plages entre mai et juillet.
Les feuilles, également peu dégradables, s’accumulent en litière ou « banquettes » et sont rejetées sur les plages lors des tempêtes.
Les feuilles roulées peuvent aussi former des pelotes, appelées « aegagropiles ».
Les prairies de posidonies sont la référence des herbiers méditerranéens en matière d’habitat. Lorsque des espèces de poissons ou d’invertébrés sont situés en zones mixtes ou en herbiers, c’est bien de cette plante marine dont il s’agit. Les lanières vertes qui mesurent en moyenne 40 cm de haut ont un rôle protecteur pour d’innombrables espèces en leur servant d’abri ou de lieu de ponte.
Ce végétal marin joue un rôle essentiel dans l’écosystème méditerranéen, on dit que c’est le « poumon de la Méditerranée ». Grâce à ses pigments chlorophylliens et à son étendue, la posidonie produit une quantité considérable d’oxygène. Sa régression pourrait avoir de lourdes conséquences sur l’équilibre naturel si les mesures de protection ne sont pas respectées. Sa croissance est très lente et elle est constamment exposée aux risques de pollution, aux engins de traîne ainsi qu’à la modification des courants marins causée par les constructions qui aménagent le bord de mer.

Comments are closed.