Oiseaux marins : Cormorans et Goelands

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis ou Stictocarbo aristotelis)

Comme tous ses cousins, l’huile qui imperméabilise son plumage est si inefficace qu’il doit se sécher les ailes après chaque équipée sous-marine. Les quelques juvéniles qui trainent dans les calanques se distinguent du grand cormoran par un ventre plus sombre et une plus petite taille. Pas évident !

Grand cormoran (Phalacrocorax carbo)

Parfois observé en grands groupes, hauts dans le ciel, le grand cormoran a les mêmes habitudes que le cormoran huppé.

 

 

 

Goéland leucophée (Larus (cachinnans) michahellis)

La plus commune des « mouettes », ailes grises, bec et pattes jaunes pour les adultes. Se voit en haute mer comme sur les côtes, où il réclame les restes…

 

Goéland d’Audouin (Larus audouinii)

Un des oiseaux d’Europe les plus rares, bien qu’en très forte augmentation dans ses colonies espagnoles, le goéland d’Audouin a été vu une fois sur un stage Cetus, en haute mer, comme il se doit. Il est reconnaissable entre autres à son bec tricolore : noir, jaune et rouge.

Comments are closed.