Rapports d’actions de sensibilisation

Actions de sensibilisation dans les écoles : c’est reparti ! – Lettre N°51 Avril 2007

En septembre 2006, Brigitte, professeur d’anglais (et oui, comme quoi toutes les professions mènent aux cétacés !) dans le collège Château-Double à Aix-en-Provence, nous a sollicités pour faire une intervention sur les cétacés dans une classe de 3ème.

Nous avons immédiatement accepté, puisque sa proposition correspondait parfaitement à l’un de nos projets, à savoir, reprendre cette activité au sein de CETUS.

Effectivement, de 1992 (création de l’association) à 1994, le fondateur de CETUS, Franck Charreire et Muriel, une adhérente, avaient réalisé des animations dans quelques écoles de la région de Toulon. Celles-ci étaient même parfois suivies d’une journée en mer sur un voilier, pouvant accueillir une classe entière, dans le but de rencontrer des cétacés. Mais, depuis lors, nous avions cessé ces actions par manque de temps et de moyens humains.

En 2003, Cindy, une membre active de CETUS, a tout de même animé une séance en maternelle, dans la région parisienne.

Puis, lors de l’Assemblée générale de novembre 2004, nous avions créé des cellules de travail, parmi lesquelles figurait celle nommée « actions dans les écoles ». Cette cellule existe toujours et les personnes y travaillant actuellement (Tiphaine, Morgane, Coralie et moi-même) réfléchissent à des séances d’animation adaptées aux différents niveaux de la scolarité (maternelle, école élémentaire et collège).

Ainsi, le 21 mars dernier, Tiphaine et moi sommes parties, direction Aix-en-Provence, rejoindre Brigitte et sa classe, pour échanger et débattre durant une heure, au sujet des cétacés ! L’accueil, tant au niveau des professeurs que des élèves, fut chaleureux et, très vite, tout se mit en place. Après avoir défini oralement ce qu’est un cétacé, nous leur avons fait visionner un diaporama, pour leur faire découvrir les mammifères marins rencontrés en Méditerranée avec CETUS, mais également pour leur parler de la vie à bord d’un voilier.

Puis, à l’aide d’un matériel pédagogique, créé par l’équipe de CETUS, nous avons abordé le thème des menaces directes et indirectes qui pèsent sur les cétacés et l’écosystème marin en général.

Les élèves ont également posé quelques questions mais, faute de temps, nous n’avons pas pu finir ce que nous avions prévu, notamment l’animation de débats sur la captivité, les échouages et sur d’autres sujets encore, qui nous avaient été transmis par Brigitte car suscitant un profond intérêt dans la classe. Nous y retournons donc le 9 mai pour une nouvelle séance. Dans les prochaines lettres, nous vous donnerons des nouvelles des élèves et de l’avancement de leurs projets, puisqu’il s’agit d’une classe très active (ramassage des déchets sur une plage, journée en mer prévue en mai et étude du littoral sur les côtes de La Ciotat).

En plus de cela, deux autres animations sont aussi programmées en mai et en juin, respectivement dans une classe de CE2/CM1, et dans une classe de maternelle (petite et moyenne sections). Nous vous tiendrons au courant du déroulement de ces nouvelles séances, dans la Lettre de septembre.

Ces actions de sensibilisation au respect du milieu marin et de ses habitants permettent aux enfants de prendre conscience, non seulement de la beauté qu’abrite notre planète dans les profondeurs de ses eaux, mais également de la fragilité de cet écosystème marin, menacé dans sa globalité par les différentes activités humaines (captures, sur-pêche, pollutions diverses, trafic maritime croissant, whale-watching abusif…), et surtout du rôle que chacun d’entre eux peut prendre pour préserver ce pseudo-équilibre « nature/homme » déjà rendu si instable.

Or, le but de l’association CETUS, défini dans les statuts, est le suivant : « connaître et protéger le milieu marin (1), pour pratiquer et développer l’interaction avec ses habitants, notamment les cétacés (2) ». Nos stages pratiques d’observation (organisés depuis quinze ans) remplissent ces deux missions. La partie (1) peut également comporter tout un travail en amont et en aval des stages, en effectuant par exemple un maximum d’actions de sensibilisation – auprès des enfants en priorité, puisqu’ils représentent l’avenir pour notre environnement. Effectivement, il nous est très souvent relaté des cas où c’est l’enfant, lui-même, qui « informe » ses parents d’un geste éco-citoyen à faire ou d’un comportement civique à adopter. Les activités et les actions de CETUS se doivent donc de soutenir et d’informer, toujours plus, les jeunes.

Le message essentiel à transmettre aux élèves, lors de ces interventions, ne doit pas être négatif, empli de terreur ou d’inquiétude. Il se doit, au contraire, d’être porteur d’espoir et contenir l’idée qu’il n’est jamais trop tôt pour bien faire, même à l’ échelle d’un enfant : devenir de véritables éco-citoyens (tri des déchets, nettoyage des espaces naturels …), s’informer soi-même et informer son entourage sur les dangers encourus par l’environnement en général.

A noter que l’objectif des interventions en maternelle est davantage axé sur la découverte et la connaissance du milieu marin et des cétacés. Cependant, nous ne nous privons pas d’aborder avec les tout petits aussi, le risque pour un dauphin ou une tortue marine par exemple, d’ingérer un sac plastique ; cela illustre encore mieux la nécessité de jeter ses déchets à la poubelle, et non de les laisser traîner.

Ainsi, en tant que membre du Conseil d’administration de l’association, je suis ravie que ces actions dans les écoles reprennent enfin. Mais je tiens à préciser que CETUS, durant toutes ces dernières années, a continué, malgré tout, à assurer en partie ce devoir de sensibilisation à l’environnement à bord des voiliers, pendant les saisons et, ce :

d’une part, en encourageant les stagiaires à pratiquer des gestes « écologiques », tels que le tri des déchets, le ramassage d’épaves « polluantes » lorsque l’espace disponible sur le bateau le permettait,
et d’autre part, en animant, le plus souvent sous forme de discussions libres, des modules sur les cétacés ou sur la faune et la flore du littoral ; ou en justifiant les précautions prises lors des mouillages ou lors des « approches », à l’égard respectivement des fonds marins et des cétacés.

Je clôture donc ce long article par un message rempli d’humilité : aidons les enfants à être responsables de leur milieu de vie, et à représenter les éco-citoyens de demain, que les générations précédentes n’ont pas su devenir…

Delphine M.

Actions dans les écoles : bilan et poursuite du projet. – Lettre N°52 septembre 2007

Dans la lettre CETUS N°51, parue en avril 2007, nous vous avions décrit la reprise des interventions de notre association dans un collège d’Aix-en-Provence, sur le thème de la sensibilisation au milieu marin et de ses habitants. Sachez que cette action a été suivie comme prévu, d’une seconde séance dans la même classe, quelques semaines plus tard. Fred, notre président, et moi-même avons animé cette heure de réflexion et de prise de conscience ; effectivement, les jeunes nous ont posé quelques-unes des questions qui les préoccupaient et, ce, sous forme de débats et d’interrogations soulevées à partir de nos panneaux pédagogiques. Puis, par la suite, ils ont répondu au quiz que nous leur avions préparé et les quatre élèves ayant le mieux réussi ce test ont gagné un tee-shirt CETUS ! Depuis, nous avons eu une lettre de remerciements de la part des élèves et, leur professeur d’anglais – Brigitte -, qui était à l’origine de tout ce projet, nous a tenus informés de leur  » expédition  » marine de fin d’année, à bord d’un voilier pendant quelques heures, au large des côtes de Saint-Jean Cap Ferrat.

Pour cette nouvelle année scolaire qui débute à peine, l’action dans ce collège a été reconduite avec Brigitte et une nouvelle classe, le 17 octobre 2007.

De plus, nous vous informions également de deux autres actions, devant avoir lieu en juin 2007 : l’une en classe élémentaire et l’autre en classe maternelle, à Figanières (Var). Elles ont donc eu lieu et ce fût une véritable réussite !

Les vingt-cinq élèves de CE2/CM1 ont animé eux-mêmes (après avoir été formés sur plusieurs séances, rassurez-vous !), durant deux heures, huit ateliers sur le thème de la mer et des cétacés, pour soixante-cinq enfants de maternelle !! La vidéo de cette séquence sera d’ailleurs visionnée pendant l’Assemblée générale de CETUS le 27 et 28 octobre 2007.

Nous vous décrirons tout cela dans les détails, dans la prochaine Lettre CETUS de décembre.

En attendant, nous remercions d’ores et déjà Fred, Tiphaine et Morgane pour leur contribution à ces activités. Ces dernières nécessitent travail, organisation et déplacements, mais leurs résultats sont si positifs qu’ils nous donnent, pour le moment, l’énergie de poursuivre l’information et la sensibilisation des plus jeunes sur la richesse et la splendeur de notre environnement marin, ainsi que sur les menaces majeures qui pèsent sur sa conservation.

Et pourvu que dure l’aventure avec autant de satisfaction !

Delphine M.

Actions dans les écoles : poursuite du projet ! – Lettre N°53 Mai 2008

Au cours de l’Assemblée générale du 27 et 28 octobre 2007 à Perpignan, nous avons diffusé aux adhérents présents, la vidéo de l’intervention de Delphine dans une école maternelle. Les enfants, bien que jeunes, étaient très attentifs aux différents ateliers proposés (ceux-ci vous seront décrits à l’occasion d’une prochaine animation en maternelle). Ce fut une réussite ! Le fait que ce soit des élèves d’école primaire qui animent la rencontre, semble être un point important pour maintenir l’attention des plus petits. Les enseignants de maternelle nous ont confirmés que leurs élèves avaient retenus de nombreux éléments de notre discours. Et c’est bien là l’effet recherché… Le bilan est positif et c’est avec beaucoup d’enthousiasme que nous continuerons ces  » rencontres juvéniles  » !

Concernant nos interventions au collège, nous vous annoncions dans la lettre précédente un nouveau rendez-vous prévu pour octobre 2007 au collège Château Double d’Aix-en-Provence. Le projet de sensibilisation au milieu marin engagé par Brigitte, professeur d’anglais, a été reconduit pour l’année scolaire en cours. Entre temps, le projet a prit de l’ampleur : de nombreux professeurs se sont joints à Brigitte pour développer davantage les actions de sensibilisation tout au long de l’année.

Comme l’an passé, nous sommes intervenus dans une classe de 3e, afin de leur apporter quelques connaissances de base qui leur permettront de mieux comprendre les enjeux de leurs actions futures. Cette fois-ci, notre intervention a duré deux heures (interrompues d’une courte pause, rassurez-vous !!) : Delphine et moi leur avons d’abord présenté le milieu marin et ses habitants à l’aide de notre diaporama, puis dans un deuxième temps, les menaces qui pèsent sur cet écosystème. Cette fois encore, les adolescents ont été très réceptifs à notre animation. Beaucoup de questions sont venues ponctuées notre discours, ce fut une belle interaction. A force de vouloir leur expliquer de nombreuses choses, nous nous sommes laissés dépasser par le temps et nous n’avons donc pas pu mener de débat avec eux ! Nous prendrons cela en compte pour l’organisation de nos prochaines interventions : différents modules (diaporama, panneaux pédagogiques, débats, ateliers maternelle …) seront proposés aux établissements scolaires et ainsi, ils pourront choisir en fonction du nombre d’heures qu’ils souhaitent mettre à notre disposition.

Au sein de l’association, de nouvelles personnes ont manifesté l’envie de s’investir dans ces actions. Les panneaux pédagogiques ont été revus et améliorés par Pierre Beaubrun, la famille Yernaux et Caroline Lafargue : un grand merci à eux ! Nous sommes maintenant prêts à repartir sur les routes ! Afin de former de nouveaux intervenants, un week-end de formation sera très bientôt programmé. Et après la théorie, place à la pratique ! Ces personnes nous accompagneront donc dans les écoles et assisteront aux animations prévues en 2008.

Au cours de notre dernière intervention, certains élèves souhaitaient des informations sur le cursus à suivre pour travailler dans le domaine des cétacés plus tard. Donc la relève est bien là. A nous de continuer à leur montrer le chemin à suivre…

Tiphaine F.

Compte-rendu des interventions dans une école le lundi 1er décembre 2008 et formation de nouveaux intervenants. – Hors-Série N°17 Mars 2009

Je suis arrivé à Figanières le dimanche matin. Après un vrai petit café, nous nous sommes mis à travailler sur les actions qui allaient être réalisées le lendemain matin dans l’école de Delphine. Durant toute cette journée du dimanche, Delphine et Tiphaine nous ont présentés, à Morgane et moi-même, en quoi consistait une intervention dans une école maternelle et dans une école élémentaire. Cela était vraiment intéressant et impressionnant à la fois. En effet, les sujets qui allaient être abordés sont des sujets qui nous tiennent à cœur mais là où je m’interrogeais c’était dans la réaction des enfants lorsqu’on allait leur présenter les différents ateliers.

Ensuite arrive la journée du lundi. Là, la tension commence à monter un peu car le moment de la présentation devant les enfants arrivait. Ca y est l’heure sonne. C’est alors que l’on voit apparaître les enfants. Nous les accueillons dans la salle que nous avions préparée la veille. Une fois les enfants installés, Delphine et Tiphaine ont commencé par leur montrer un diaporama sur les cétacés. Durant le diaporama, elles ont expliqué aux enfants, la différence entre un dauphin et une baleine,… A côté de Delphine et Tiphaine, Morgane et moi regardions ce qui se déroulait devant nos yeux. En effet, c’est à ce moment qu’on a vu réellement le côté pratique de la formation théorique que nous avions reçue la veille. J’étais impressionné par l’écoute et l’attention dont faisaient preuve les enfants. Après le diaporama, Delphine et Tiphaine ont mis en place trois ateliers et ont formé trois groupes avec les enfants :

Le premier atelier (l’atelier créatif) consistait à demander aux enfants de représenter le fond de la mer à l’aide de feutres et de tampons.
Le deuxième atelier (l’atelier numéral) : il s’agit d’un jeu de société créé par CETUS. Tour à tour, les enfants jettent le dé, déplacent un pion sur un quadrillage géant. Sur chaque case, il y a un dessin. L’intervenant leur donne alors un objet à manipuler, identique au dessin de la case sur laquelle ils sont. Sur chaque case, est collée une gommette bleue ou rouge : les premières correspondent à des questions d’éco-citoyenneté (Est-ce que l’on peut jeter à la mer… ?) ; les autres à des questions liées aux activités humaines ou intégrant la faune et la flore marine (Est-ce dangereux pour le milieu marin et les cétacés ?). En fonction de leurs réponses, les élèves cochent un questionnaire qu’ils garderont ensuite dans leur cahier.
Enfin, le troisième atelier (atelier instrumental) consistait à faire écouter des bruits que l’on peut entendre en mer. Le but de cet exercice est qu’à la fin, les enfants reproduisent les sons qu’ils ont entendus à l’aide d’instruments de musique qui étaient disposés devant eux. Le temps de dire au revoir aux enfants est arrivé. Ce qui m’a surtout marqué dans cette rencontre avec les maternelles, c’est la satisfaction qui se lisait dans leurs yeux. Je dirais même que ce n’était pas de la satisfaction mais de l’émerveillement.

Après ce moment passé avec les enfants, c’est le tour des élèves d’élémentaire. Ici, le public était totalement différent. En effet, étant plus grands, les enfants montraient un intérêt tout autre sur le monde des cétacés. Cela s’est vu dans les commentaires qu’ils faisaient lors de la présentation du diaporama qui avait été adapté à leur âge. Après ce diaporama, la suite du programme était l’organisation d’un débat dans une des deux classes et dans l’autre la présentation des menaces directes et indirectes qui pèsent sur les cétacés et sur leur milieu. Lors du débat, les enfants ont posé beaucoup de questions. Je ne pensais pas que des enfants de cet âge pouvaient déjà avoir une telle ouverture sur le monde et plus particulièrement sur le monde marin. Ce débat était vraiment très intéressant ! Arrive l’heure de la présentation des menaces directes et indirectes. Les enfants ont tout de suite été interpellés par les menaces qui pèsent sur les cétacés et plus généralement sur le monde marin. Après avoir présenté les menaces et également les solutions aux problèmes que rencontrent le milieu marin, après avoir répondu à leurs questions, malheureusement, le temps des  » au revoir  » était déjà là. C’est ainsi qu’après une journée et une formation bien remplies, nous nous sommes quittés. Je garde un très bon souvenir de ces interventions. C’était vraiment une expérience enrichissante et je suis impatient de proposer à d’autres écoles ce que l’on m’a appris durant cette formation. Merci à tous.

Sébastien Y.

Actions dans les écoles : bilan et poursuite du projet Lettre N°52 septembre 2007

Dans la lettre CETUS N°51, parue en avril 2007, nous vous avions décrit la reprise des interventions de notre association dans un collège d’Aix-en-Provence, sur le thème de la sensibilisation au milieu marin et de ses habitants. Sachez que cette action a été suivie comme prévu, d’une seconde séance dans la même classe, quelques semaines plus tard. Fred, notre président, et moi-même avons animé cette heure de réflexion et de prise de conscience ; effectivement, les jeunes nous ont posé quelques-unes des questions qui les préoccupaient et, ce, sous forme de débats et d’interrogations soulevées à partir de nos panneaux pédagogiques. Puis, par la suite, ils ont répondu au quiz que nous leur avions préparé et les quatre élèves ayant le mieux réussi ce test ont gagné un tee-shirt CETUS ! Depuis, nous avons eu une lettre de remerciements de la part des élèves et, leur professeur d’anglais – Brigitte -, qui était à l’origine de tout ce projet, nous a tenus informés de leur  » expédition  » marine de fin d’année, à bord d’un voilier pendant quelques heures, au large des côtes de Saint-Jean Cap Ferrat.

Pour cette nouvelle année scolaire qui débute à peine, l’action dans ce collège a été reconduite avec Brigitte et une nouvelle classe, le 17 octobre 2007.

De plus, nous vous informions également de deux autres actions, devant avoir lieu en juin 2007 : l’une en classe élémentaire et l’autre en classe maternelle, à Figanières (Var). Elles ont donc eu lieu et ce fût une véritable réussite !

Les vingt-cinq élèves de CE2/CM1 ont animé eux-mêmes (après avoir été formés sur plusieurs séances, rassurez-vous !), durant deux heures, huit ateliers sur le thème de la mer et des cétacés, pour soixante-cinq enfants de maternelle !! La vidéo de cette séquence sera d’ailleurs visionnée pendant l’Assemblée générale de CETUS le 27 et 28 octobre 2007.

Nous vous décrirons tout cela dans les détails, dans la prochaine Lettre CETUS de décembre.

En attendant, nous remercions d’ores et déjà Fred, Tiphaine et Morgane pour leur contribution à ces activités. Ces dernières nécessitent travail, organisation et déplacements, mais leurs résultats sont si positifs qu’ils nous donnent, pour le moment, l’énergie de poursuivre l’information et la sensibilisation des plus jeunes sur la richesse et la splendeur de notre environnement marin, ainsi que sur les menaces majeures qui pèsent sur sa conservation.

Et pourvu que dure l’aventure avec autant de satisfaction !

Delphine M.

Laisser un commentaire