Présentation de l’ordre des cétaces

Déjà pendant l’Antiquité, la « Mare Nostrum » était le théâtre de nombreuses rencontres entre les navigateurs grecs, latins ou phéniciens et les dauphins et baleines.

Cetus propose un petit topo sans prétention sur chacun de ces cétacés que l’on peut encore y observer.

Selon la classification de Linné, l’ordre des cétacés appartient à la classe des mammifères, elle-même venant de l’embranchement des vertébrés.

Cet ordre des cétacés est, à son tour, divisé en deux sous-ordres, les mysticètes – ceux qui ont des fanons, tels les baleines et les rorquals – et les odontocètes – ceux qui ont des dents, comme les dauphins, l’orque et les cachalots.

Enfin, au sein de ces deux sous-ordres, on distingue encore des familles, des genres et des espèces qui permettent de dénommer précisément chaque animal.

Les Mysticètes, Cétacés à fanons

Il en existe trois familles, les Balaenidae, les Eschrichtidae et les Balaenopteridae.

En Méditerranée, les deux premières familles sont absentes et les derniers Mysticètes que nous pouvons encore croiser sont des Rorquals (Balaenopteridae Balaenoptera).

Nous n’aborderons donc que cette troisième famille et deux de ses espèces régulièrement observées.

Caractéristiques des rorquals

  • Généralement, les femelles sont plus grandes que les mâles et les rorquals de l’hémisphère Sud sont plus grands que ceux de l’hémisphère Nord.
  • Ce sont de grands migrateurs, présents dans les eaux chaudes pour la reproduction hivernale et rejoignant les eaux froides pour l’alimentation estivale.
  • Leur corps est plutôt long et trapu, équipé de longues nageoires pectorales.
  • Les rorquals possèdent de nombreux replis de la peau au niveau de la mâchoire inférieure jusqu’à l’arrière des nageoires pectorales. Ces sillons sont caractéristiques des rorquals car ils sont importants, contrairement, par exemple, à la Baleine Grise qui n’en possède que quatre. Ils permettent la dilatation de la cavité buccale mais ils sont peu visibles en dehors des moments où l’animal s’alimente. Certains rorquals peuvent avoir jusqu’à 100 sillons.
  • Pour leur alimentation, les rorquals engouffrent dans la bouche des tonnes d’eau pour les recracher en les filtrant à travers leurs fanons. Ainsi, ils se nourrissent principalement de krill (petites crevettes de 3 à 6 cm) et de poissons
  • Au niveau du crâne, les rorquals voient leurs fanons s’accrocher à la mâchoire supérieure. Les fanons du rorqual sont plus larges et plus courts que ceux des autres baleines à fanons. Ceci explique que leur mâchoire supérieure soit moins recourbée.

Les Odontocètes, Cétacés à dents

Au sein du sous-ordre des odontocètes, nous distinguons six familles que nous n’allons pas décomposer dans leur ensemble afin de ne pas se submerger de latin.

Ces six familles sont :

  • Physeteridae (cachalots) ;
  • Monodontidae ;
  • Ziphiidae (« baleines » à bec) ;
  • Delphinidae ;
  • Phocœnidae (marsouins) ;
  • Platanistidae.

Vous devez savoir que ces six familles d’odontocètes réunissent 33 genres encore découpés en 69 espèces.

Ceci dit, nous n’aborderons que 7 de ces espèces parmi les 3 familles mises en évidence ci-dessus car elles sont les seules à avoir été observées par des stagiaires de Cetus.

Comments are closed.